Vigilance dans le métro

021212_MF67pont-de-sevres1

Nouveau changement, je monte dans la rame du métro qui mène à Montparnasse Bienvenüe. Il est midi trente, il n’y a pas trop de monde. Le serpent mécanique se met en mouvement, gigote ses passagers dans tous les sens. Au bout de quelques stations une place se libère, je m’asseois. A ma droite se trouve une femme blonde, elle porte une jolie robe longue, rouge a motifs fleuris. L’homme qui se trouve devant moi, cheveux hirsute, barbe non rasée depuis… je ne sais combien de jours, se lève pour céder sa place à une vielle femme. Puis quelques temps plus tard, au gré de places qui se déplacent, l’homme s’assoit à nouveau mais cette fois-ci sur un siège qui est sur ma gauche, en face. Lire la suite

La vigilance

Afficher l'image d'origine

 La vigilance est un terme très utilisé dans les différents arts martiaux. C’est d’ailleurs un des critères d’évaluation lors des compétitions et des passages de grades, quelles que soient les épreuves. Selon le dictionnaire, voici une définition de la vigilance : « Concentration particulière qui vise à surveiller un individu ou son environnement, ainsi que ses changements pour détecter la moindre anomalie ; peut susciter de la méfiance ou de la prudence.« 
La vigilance est un état, par définition, on est dans cet état ou non. L’opposé de l’état de vigilance est le sommeil. L’attention est un synonyme du mot vigilance, sa qualité et son intensité peuvent varier. Un état ne se développe pas, on peut cependant le favoriser. En effet, soit on dort, soit on est éveillé. En revanche, on peut aider l’endormissement avec des lumières tamisées, en prenant un bain, etc. La vigilance est un état de conscience qui s’oppose à celui de sommeil.
En japonais le terme zanshin est utilisé pour décrire la vigilance dans les arts martiaux. Il est intéressant d’analyser l’écriture japonaise de ce terme car cela nous donne des indications intéressantes pour appréhender la notion de vigilance dans notre discipline.

Lire la suite