Bunkai, espace de liberté

Le kata est une forme codifiée, il convient de le répéter comme il a été appris. C’est pour cette raison qu’il est souvent perçu comme un enfermement, une limite à la liberté de mouvement.

Si la forme du kata est effectivement une structure qu’il convient de respecter, même si dans une recherche on peut se permettre de dévier de la partition, le travail des applications, que l’on appelle bunkai, est quant à lui un espace de liberté. Pourtant, beaucoup de pratiquants arrivent pas à franchir certaines barrières, qui sont les limites de leur esprit. Lire la suite