Devenez invisibles !

invisible man

En combat, qu’il s’agisse de compétition ou de survie dans la rue, trop d’intention génère des crispations qui révèlent à l’adversaire vos intentions. Après avoir peaufiné vos techniques de bras et de jambes pendant de longues heures, que ce soit grâce aux katas, au travail avec un partenaire ou des répétitions sur un sac, des cible ou dans le vide, si celles-ci sont précédées d’un appel, même minime, elles perdront en efficacité ou encore pire elles finiront dans le vide, sans atteindre l’adversaire. Lire la suite

Ne ramenez pas à vide

sensei lavorato karate shotokan

A force de scinder la pratique, les techniques elles-mêmes finissent par être morcelées perdant peu à peu le liant nécessaire au combat pour rester dans un mouvement continue qui permet de mettre à profit les opportunités qui se présentent ou que l’on crée afin d’amener l’adversaire dans la toile dont il ne pourra plus sortir jusqu’à l’action finale et décisive.

Au delà de l’idéologie du coup unique, dont on pourra débattre dans un autre article, j’aimerais apporter ici un éclairage, notamment pour ceux qui débutent la pratique du karaté, sur la façon d’appréhender les techniques en montrant qu’il y a toujours deux faces sur une médaille et qu’il est important et passionnant d’explorer celle qui souvent reste dans l’ombre et dont peu de personnes parlent. Lire la suite

L’influence de la photographie

Pendant le bakufu d’Edo, période où le Japon était isolé du Monde, c’est à dire que le commerce avec les pays étrangers était pratiquement nul de 1641 à 1867, alors que la photographie naissait et se développait en Europe, il était interdit d’importer des appareils photos au Japon. Lire la suite

La rentrée des classes

Résultat de recherche d'images pour "rentrée scolaire"

Pour certains c’est une énième reprise de début de saison, pour d’autre peut-être leur premier engagement dans un club d’arts martiaux, voilà c’est enfin la rentrée. Pour ma part c’est en ce début de septembre que je prends de bonnes résolutions, que je me fixe des objectifs, que je trace des pistes à explorer, pas en janvier.

J’ai rencontré cet été des personnes qui doutaient de leur pratique ou du moins de la voie sur laquelle elles s’étaient engagées. Elles m’ont dit s’être entraînées avec d’innombrables experts et pourtant elles semblent encore plus perdues que jamais. Je pense qu’elles oublient que c’est en elles-mêmes qu’elles trouveront le chemin qui leur convient et non chez les autres, aussi expérimentés soient-ils. Je vous invite donc à l’introspection, à regarder à l’intérieur de vous-même pour trouver les réponses aux questions que vous vous posez. Lire la suite

Livre « karaté, une nouvelle approche »

 

J’ai le plaisir de vous faire part en avant première de l’avancée de mon prochain ouvrage. J’y travaille depuis environ trois ans et j’arrive enfin vers la conclusion, c’est à dire sa publication. L’éditeur est intéressé par mon travail et nous venons de signer le contrat d’édition.

Ce troisième ouvrage présente les techniques de karaté tout en donnant des méthodes d’apprentissage et d’entraînement. Il propose une nouvelle façon d’envisager l’organisation technique tout en donnant du sens, notamment dans la façon de les appliquer en combat, en self-défense. La recherche de sens est aussi au coeur de la démarche pédagogique pour que le pratiquant comprenne ce qu’il fait et puisse s’approprier pleinement les éléments techniques et les principes. Lire la suite

Karaté, l’école de la vie

Areski Ouzrout lors d'un stage au Karaté Club Colombes

L’auteur lors d’un stage au club de Colombe.

Je vous invite à lire une interview que j’ai donné pour le club de karaté de Colombes, grâce à la gentillesse de son professeur Antonio Guerrero 5ème dan.

ARTICLE KARATE, L’ECOLE DE LA VIE, UNE INTERIEW DE ARESKI OUZROUT

Bonne lecture et n’hésitez pas à partager le lien.

Areski

 

Sortir du cadre

think-out-of-the-box-p27

La pratique du karaté s’est modernisée et sous l’influence de différents paramètres que sont la compétition, mais aussi la volonté de se démarquer d’autres disciplines, tout en cultivant une forme d’isolationnisme et une pratique que je nommerai de consanguine, notre art s’est enkysté sous l’effet d’une standardisation. Le résultat c’est que notre discipline est en perte d’identité, ou du moins l’identité sous laquelle elle est connue aujourd’hui séduit de moins en moins de personnes. De pseudos nouvelles approches sont donc aujourd’hui proposées mais ces offres ne font que morceler encore plus ce qui était devenu fragile, créant encore plus de confusion chez le potentiel futur pratiquant. Lire la suite

Les armes du kobudo

A l’origine la pratique du karaté était toujours associée à celle des armes que l’on appelle kobudô. Avec l’exportation du karaté en dehors d’Okinawa puis dans le monde entier, la pratique des armes et celle à main nue ont été catégorisé en deux disciplines distinctes. Pourtant, aujourd’hui encore, dans la majorité des dojos sur l’île d’Okinawa, karaté et kobudô, sont enseignés en même temps.

Les armes utilisées dans la pratique du kobudô à Okinawa sont différentes de celles que l’on trouve dans les arts martiaux japonais. Ce sont des armes non tranchantes comme le bâton long, la rame, le fléau à deux branches et à trois branches, la manivelle, etc. C’est Bruce Lee qui dans le film opération dragon a fait découvrir au grand public l’une de ces armes, le nunchaku ou fléau à deux branches.

Le terme kobudō 古武道 signifie « la voie des anciens arts martiaux ». Le premier idéogramme 古 qui se prononce « ko » signifie « ancien », le deuxième 武 qui se prononce « bu » vous est peut être familier car il signifie  « martial », et enfin le dernier caractère 道 « dō » représente « la voie », on le trouve à la fin de karaté-do, judo, aikido, kendo, etc. Le terme kobudô recouvre aujourd’hui toutes les pratiques d’armes associées aux arts martiaux japonais. Ces pratiques sont différentes à Okinawa et sur les autres îles du Japon. Lire la suite

Les projections en karaté

Afficher l'image d'origine

Les projections existent-elles en karaté ?

L’enseignement du karaté moderne consiste principalement dans l’étude des techniques de percussion (bras et jambes) et des parades. La plupart de ces techniques se trouvent dans les katas mais d’autres ont été découvertes ou ajoutées au fur et à mesure que le karaté s’ancra de plus en plus dans la position d’une discipline de percussion.

Mais qu’en est-il des projections ? Existent-elles en karaté à l’origine ? Dans ses différents livres, maître Gichin Funakoshi, l’architecte du karaté moderne et plus particulièrement de l’école shotokan, illustre et démontre huit projections. Il y explicite même pour certaines, qu’elles sont issues des katas. Ses élèves dans leurs livres, eux en revanche ne les mentionnent plus. Lire la suite