Soignez votre tenue !

Quelle importance accordez-vous à l’étiquette ?
Il est vrai que dans les arts martiaux japonais celle-ci occupe une grande importance, tout comme dans la société. Les relations sont régies par l’étiquette et les individus sont jugés sur la façon dont ils se donnent à voir au monde. Mais ceci n’est pas exclusivement réservé à la société japonaise, il en est de même probablement de même partout au Monde. Lire la suite

D’abord ne pas nuire

Résultat de recherche d'images pour "primum non nocere"

On attribue souvent à Hippocrate le père de la médecine moderne, la maxime disant que la première obligation d’un médecin à l’égard d’un patient est de ne pas lui nuire, « primum non nocere » en latin. Ce qui veut dire que le médecin doit considérer, avant toute intervention ou préconisation, si l’action préconisée n’est pas dangereuse, si le risque est contrôlé ou mesurable afin de ne pas empirer l’état du patient. Je pense qu’il en est de même dans les arts martiaux, avant d’apprendre à se défendre, la pratique ne doit pas nuire à l’individu, elle ne doit pas être destructrice. Lire la suite

L’entraînement régulier

Résultat de recherche d'images pour "entraînement"

Ce n’est pas notre tête qui apprend, c’est notre corps. C’est pourquoi un entraînement régulier, constant, est nécessaire. Je suis entrain d’énoncer une lapalissade, une évidence me direz-vous, et pourtant je ne suis pas sûr beaucoup de pratiquants comprennent réellement que c’est par le corps que l’art martial doit s’apprendre. Je ne veux pas dire qu’il ne faut pas réfléchir, ni analyser sa pratique, bien au contraire, mais il faut aboutir à ce que le corps intègre profondément l’apprentissage. Lire la suite

Cet été, révisez vos katas !

25

L’été arrive et les clubs ferment leurs portes en cette fin de saison. Peut être aurez-vous la chance de participer à quelques stages pour vous perfectionner et ne pas rester inactif durant la période estivale. Si vous ne faîtes rien, vous allez probablement avoir une coupure de plus de deux mois. C’est énorme, surtout lorsque l’on sait que les capacités physiques déclinent rapidement à partir de deux semaines d’arrêt. Il est dommage de s’être entraîné pendant dix mois pour s’arrêter deux mois et revenir, en terme de condition physique, au point de départ. Je vous encourage donc à maintenir votre condition physique, et cela peut se faire en pratiquant d’autres activités physiques ou sportives. Lire la suite

La blessure… Une opportunité pour progresser !

Un jour ou l’autre nous pouvons être blessé ou malade. Cette situation peut être temporaire ou chronique. Dans les deux cas, beaucoup de médecins vous interdiront de faire du sport, surtout du karaté. Un ami orthopédiste qui pratique le karaté m’a dit un jour « j’interdis rarement à un karatéka chevronné et assidu de s’entraîner, car je sais qu’il ne le fera pas. En revanche je lui prodigue des conseils pour adapter son entraînement, je lui dis ce qu’il peut faire et surtout ce qu’il ne doit pas faire… ». Lire la suite