Conduite et arts martiaux

Conduire une voiture ou une moto aux Etats-Unis

La pratique des arts martiaux ne se confine pas à l’exercice au dojo, en keikogi (tenue d’entraînement). Elle doit s’intégrer de plus en plus à la vie quotidienne. C’est pourquoi dans cet article je cherche à faire un parallèle entre les arts martiaux et la conduite d’un véhicule sur route ou en ville.

Autrefois, les guerriers japonais, les samourais, pratiquaient différentes techniques de combat. Ils pouvaient être confrontés à la mort quotidiennement. Aujourd’hui, les pratiquants que nous sommes vivent dans un monde où le risque de confrontation mortelle est très limité et nous nous inscrivons plus dans une pratique de loisir, ludique, que dans une préparation militaire. Si la mort est présente symboliquement dans chaque mouvement, dans chaque exercice, dans chaque kata pratiqué au dojo, nous espérons ne jamais être dans l’obligation de sauver notre vie. Pourtant, ce risque de perdre la vie est très largement accru lorsque nous décidons de nous mettre au volant d’un véhicule.

Cette prise de risque quotidienne qu’est l’acte de conduire implique une vigilance permanente. Cette vigilance fait appel à tous nos sens et à notre intuition. Il nous faut donc être prêt à agir et réagir, être en alerte. Lire la suite