Le kanji de 2018

Tous les ans le 12 décembre, l’association japonaise de test d’aptitude en kanji annonce le kanji de l’année. Je rappelle que kanji signifie « caractère chinois », c’est ce que nous appelons aussi « idéogramme ».

Pour l’année 2018, c’est le kanji 災 qui a été choisi comme étant le plus représentatif de l’année qui vient de s’écouler.Un kanji, un idéogramme, représente un concept, une idée. Il se combine souvent avec d’autres kanji pour former des mots, même si le kanji en soi peut aussi être un mot. Chaque kanji peut avoir plusieurs prononciations.

Ainsi le kanji de l’année 2018, 災 se lit « wazawai » ou « sai », il signifie « catastrophe, calamité, malheur ». C’est par un vote que le kanji de l’année est choisi. En 2018, sur 193 214 votants, 20 858 ont choisit 災.

Voici quelques mots où l’on trouve le plus souvent le kanji 災 :

  • 災害 【saigai】 calamité, désastre, mauvaise fortune
  • 災難 【sainan】 calamité, désastre, mauvaise fortune
  • 労災 【rousai】 accident du travail, maladie du travail, mort au travail
  • 防災 【housai】 prévention de catastrophe
  • 火災 【kasai】 feu, incendie
  • 災い 【wazawai】 calamité, désastre, mauvaise fortune

Bien sûr il nous vient tout de suite à l’esprit les différentes catastrophes qui ont touché le Japon : tsunami, typhon, tremblement de terre, etc. Je ne sais pas s’il y a plus de catastrophe naturelles que les années précédentes mais il est vrai qu’il est rare de ne pas en entendre parler aux informations, qu’il s’agisse de celles internes au pays que celles survenant à l’étranger.

Le kanji catastrophe a aussi été utilisé lors de différents scandales, notamment dans le milieu du sport.

Il est bien sûr triste et accablant qu’un tel idéogramme soit ce qui semble avoir marqué le plus esprits au Japon. Pourtant, dans nos actualités aussi nous avons eu notre lot de catastrophe, de terrorisme, de scandales politiques ou/et financiers, etc.

Pouvons nous faire en sorte que pour 2019 un kanji plus positif, plus enchanteur, fasse surface ? Si nous ne pouvons changer le monde faisons en sorte que dans notre sphère personnelle de bonnes choses, de belles idées, des émotions positives, portent notre quotidien. Nos idées et nos actions ont une influence sur nous et notre entourage, c’est déjà un point de départ pour changer le Monde n’est-ce pas ?

Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année, qu’elle soit l’expression de ce qu chacun a de meilleurs en soi.

Areski

références :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *