Leçon de japonais n°6

Uke désigne-t-il une parade ?

Le terme uke est très utilisé dans le lexique du karaté notamment dans des techniques telles que gedan uke, uchi uke, soto uke, age uke, shuto uke... Ces techniques sont parfois appelées parades, mais elles ont en général un champ d’utilisation beaucoup plus large : attaque, luxation, projection, parade et riposte simultanée, etc. Uke est aussi un terme utilisé pour désigner le rôle du pratiquant dans les assauts conventionnels, en opposition à tori.

Le terme uke s’écrit 受け. L’idéogramme 受 qui compose ce terme veut dire recevoir, répondre (au téléphone), accepter, prendre, subir, obtenir, réussir (à un examen). Le mot uke 受けdans le cadre des arts martiaux comporte aussi la signification de défense et de recevoir la technique. Ce qui est intéressant c’est que ce terme veut principalement dire recevoir ou accueillir. Ainsi on peut de ce point de voir donner une nouvelle traduction aux techniques cités en exemple au début de cet article :

  • gedan uke n’est plus une parade basse mais le fait d’accueillir avec un mouvement vers le bas
  • uchi-uke n’est plus une parade de l’intérieur vers l’extérieur mais une réception dans un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur
  • soto-uke peut donc aussi se traduire par accueillir dans un mouvement allant de l’extérieur vers l’intérieur
  • age-uke n’est plus une parade en remontant l’avant-bras mais un accueil dans un mouvement ascendant de l’avant-bras

Quand les techniques de karaté ont été traduit du japonais en anglais, uke est devenu « block » et les français en ont fait « un blocage ». Cette traduction simpliste a conditionner la façon de comprendre et d’appréhender tout un panel technique en attribuant à ces dernière qu’un seul aspect d’utilisation en combat. La notion d’accueillir contenu dans l’idéogramme 受 est beaucoup plus riche. Il y a effectivement plusieurs façon d’accueillir l’attaque adverse.

Au moment où le karaté a été présenté comme une art martial, il a été nécessaire de donner des noms aux mouvements techniques que l’on trouvait dans les katas. Ces mouvement ont été décris d’après leur trajectoire ou la zone de contact qui semblait évidente mais ce qui n’est pas été expliqué aux pratiquants c’est que la désignation technique ne pouvait pas exprimer toute la richesse contenu par chaque mouvement.

Le terme uke est aussi utilisé pour désigner le défenseur lors d’un assaut conventionnel. On appelle alors l’attaquant tori 取り, ce qui veut dire prendre, collecter, ou désigne le partenaire actif. En aïkido la convention est inversée, tori est celui qui défend et uke celui qui attaque. En effet, dans ce cas uke reçoit la technique défensive de tori.

Pour revenir au terme uke, l’idée qu’il désigne l’action d’accueillir, de recevoir, est intéressante du point de vue philosophique car les arts martiaux comme le karaté sont des discipline d’échange qui impliquent de donner et de recevoir, mouvement de va et vient indispensable dans les interactions sociales. Nous avons besoin de partenaires pour évoluer dans le dojo, dans la vie, et cela se produit grâce à des échanges humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *