Entretenez-vous pendant les vacances !

L-activité-physique-ne-protège-pas-de-la-survenue-d-une-démence-santecool

La saison s’achève et les vacances arrivent. Beaucoup de clubs sont dépendants des disponibilités d’ouverture des gymnases ou salles municipales et le rythme des scolaires s’impose à nous, même si nous continuons à travailler en juillet et en aout et que l’on souhaiterait continuer à fréquenter le dojo comme le reste de l’année.Il est aussi étonnant de constater qu’une fois les examens ou tests de grade passés, le cortège des pratiquants s’amenuise. Ces examens marquent pour beaucoup l’aboutissement de leurs efforts et s’accordent enfin un répits… qui risque de durer deux à trois mois.

On sait que physiologiquement, un arrêt de plus de quinze jours a un impact sur la performance sportive. Les qualités développées se détériorent rapidement après cette période et probablement en est-il de même pour la coordination motrice quand elle n’est pas encore profondément intégrée et installée, sans parler de la mémorisation des katas.

Donc vous voyez où je veux en venir, il est préférable de s’entrainer ou du moins de s’entretenir pendant cette période estivale. Pour ce faire, vous pouvez consacrer un peu de temps régulièrement, au moins deux ou trois fois par semaine. En fait, il est préférable de s’entraîner un petit peu chaque jour, 10 à 15 minutes, plutôt que de faire de longues sessions. D’une part les effets sur votre organisme seront meilleurs et d’autre part, il est difficile de se motiver pour une longue séance ainsi que d’y mettre du contenu motivant.

Mon conseil serait de mettre dans votre programme ce que vous appréciez le plus si cela est possible, vous n’aurez probablement pas de partenaire et il faudra donc faire sans. Par exemple, si vous aimez faire des coups de pied, faites-en un peu tous les jours, vous pouvez les réviser durant une même séance ou bien approfondir le travail d’une seule technique, en variant les situations, les déplacement, etc.

Mais ne vous cantonnez pas à la seule technique. Il est aussi important de travailler l’aspect foncier comme l’endurance, la force, etc. Si vous êtes en vacances, vous pouvez le faire en vous adonnant à d’autres disciplines comme la course, le vélo, la natation, les sports collectifs, etc.

L’idéal serait de préparer un plan d’entraînement dans lequel vous vous fixez des objectifs pour chaque séance ou chaque semaine. Vous pouvez demander à votre professeur de vous aider à sélectionner le type de travail et d’activité qui serait le mieux pour vous. Dans ce programme inscrivez des activités que vous aimez et forcez-vous aussi à inclure à dose moins importante des choses qui vous plaisent peut-être moins. Nous sommes tous différents et un programme se doit d’être personnalisé, et qui mieux que vous-même savez ce qui vous plait et ce dont vous avez besoin ?

Comme les dojos sont fermés, l’été est aussi un moment privilégié pour découvrir d’autres pratiques martiales ou d’autres enseignants. Il y a pour cela une multitude de stages qui sont proposés, certains se font dans votre région et d’autres demandent d’aller sur un site et de vivre votre passion en immersion. Ces stages sont de vrais bols d’air et renforcent la motivation tout en ouvrant des perspectives. En effet, pratiquer avec un autre enseignant permet parfois d’intégrer certaines choses simplement parce qu’il dit les choses autrement, expose d’autres facettes de la discipline.

Si vous êtes en vacances, c’est aussi l’opportunité de lire des ouvrages en rapport avec les arts martiaux, leur histoire, leur philosophie, etc. Vous pouvez aussi visionner des vidéo, il y en a plein sur Internet, c’est un bon moyen de réviser ses katas sans se fatiguer.

Je vous renvoie aussi sur l’article de l’été dernier « Cet été révisez vos katas ! ».

Je vous souhaite un bon été et restez connectés sur karate-france.com

Areski

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *