Commencez grand !

Grand écart facial - Danse classique

L’apprentissage est un processus qui ne s’arrête jamais, il nous accompagne et nous guide toute la vie, nous apprenons toujours. En karaté on peut distinguer les aspects quantitatif et qualitatif. Dans le premier on cherche à apprendre plus de techniques, plus de katas, connaître plus d’arts martiaux. Puis dans le second, nous allons plus profondément dans la connaissance et la maitrise.

On commence généralement par apprendre de petites choses simples, puis on complexifie la tâche, on va du lent vers le rapide. Pourtant, en ce qui concerne les mouvements, ils sont étudiés dans des trajectoires de grande amplitude pour évoluer vers des formes plus compactes, des trajectoires minimalistes. Les gestuelles s’apprennent généralement en allant du grand vers le petit.Si au début de l’apprentissage on apprend des techniques amples, c’est pour faire participer un grand nombre de muscles et les plus volumineux. On développe ainsi les qualités physiques qui sont la force, la souplesse, la vitesse, etc. Durant cette phase d’apprentissage on apprend donc aussi à contrôler son corps, on découvre comment il fonctionne, comment les muscles se mettent en action et quelles sont nos limites. On cherche à apprivoiser les gros muscles, avant de pouvoir contrôler les plus subtiles, les plus fins.

Ce processus d’apprentissage qui consiste à commencer par de grands gestes nous l’avons déjà vécu lorsque nous avons appris à écrire. Nous faisions de grandes lettres sur de gros carreaux, puis à force d’entraînement notre capacité à mieux contrôler la main s’est développée et nous sommes devenus plus habile avec celle-ci, capables de contrôler plus subtilement nos muscles. Des grands carreaux nous avons pu passer aux petits, notre écriture s’est affinée, est devenue plus fluide et automatique. En effet, plus besoin de penser à la technique graphique pour rédiger, nos pensées sont concentrées sur nos idées, sur l’essentiel, c’est comme si nos idées passaient directement dans nos doigts.

Il en est de même dans l’apprentissage du karaté. Nous allons chercher progressivement à faire des mouvements de moins en moins ample mais sans pour autant perdre dans l’efficacité de ceux-ci.

Rester au stade des mouvements de grande envergure serait une erreur car ceux-ci sont trop visibles et donc prévisibles par l’adversaire. Ils sollicitent beaucoup de muscles, donc créent des tensions qui sont facilement perceptibles par un adversaire. D’autre part, ces grand mouvements demandent généralement plus de temps pour être mis en œuvre et plus de distance, ils par ailleurs de gros consommateurs d’énergie.

Pourtant, commencer l’apprentissage par des petits mouvements serait une erreur, on ne profiterait alors pas de l’apprentissage offert par les grandes amplitudes. Celles-ci développent la conscience de notre corps, la coordination, les contrastes dans le relâchement et la contraction. De la même manière, ne pas chercher à affiner sa gestuelle et conserver les amplitudes apprises lors du début de la pratique, serait ne pas comprendre qu’il y a un chemin à parcourir pour aller vers plus d’efficacité en utilisant le moins d’énergie, en étant moins visible et prévisible.

Quand on connait ce processus d’apprentissage qui va du mouvement ample vers une gestuelle plus réduite, plus courte, on évite de faire des erreurs en cherchant à imiter des experts. Ces derniers montrent souvent les techniques avec leur niveau actuel mais ne décrivent pas toujours le processus qui mène à cette maîtrise. En cherchant à les imiter, on risque de faire des mouvements très courts qui n’ont aucune efficacité et ne nous apprennent rien. En effet, on ne peut pas faire l’économie de parcourir le cheminement du début à la fin, et il faut le faire consciencieusement.

Ce parcours qui mène des mouvements larges à des gestes minimalistes, nous fait progresser dans la finesse de nos sensations. Il nous fait aussi finalement prendre conscience de notre énergie interne. Quand nos muscles trop contractés cessent d’être un frein à notre sensibilité, nous pouvons alors découvrir un univers plus interne.

Areski

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *