A quoi sert une fourchette ?

Résultat de recherche d'images pour "fourchette"

A quoi sert une fourchette ? Je suppose que vous êtes en mesure de répondre à cette question que j’utilise ici comme métaphore pour les chercheurs qui se posent des questions sur le sens des techniques de karaté. En effet, cet art martial ayant connu des mutations importantes et une diffusion planétaire à travers des enseignements ayant des objectifs différents, avec des contenus plus ou moins partiels, je mets les pieds sur la table avec la fourchette. Une histoire pour faire cheminer les réflexions.

La fourchette est un outil que l’on utilise à table pour manger, mais imaginez une personne venant d’une civilisation où cet ustensile qui nous est si familier soit inconnu. Comment l’utiliserait-il ?

Si on dit à cette personne que la fourchette sert à couper la viande, il va s’acharner à trouver la méthode permettant de le faire. Le problème c’est que l’indication qui lui est donnée est partielle et qu’on ne lui explique pas que la fourchette ne coupe pas, qu’elle est un outil à utiliser avec un autre que l’on appelle couteau. Donc, la bonne méthode pour couper la viande à l’aide d’une fourchette, consiste à utiliser celle-ci pour fixer le morceau de viande et à l’aide d’un autre instrument appelé couteau. 

Sans couteau on ne peut donc pas couper la viande, même si l’on est très habile dans le maniement de la fourchette. Maintenant, si on fournit à notre étranger un couteau et lui indique la technique pour couper la viande, il maniera certainement les couverts comme le font les jeunes enfants. Notre illustre inconnu arrivera à couper la viande mais tiendra grossièrement fourchette et couteau. C’est avec l’usage qu’il pourra acquérir une dextérité fine permettant d’utiliser moins de force avec plus d’efficacité, le tout avec une coordination opérationnelle entre les deux mains.

Il est donc normal au début de serrer la fourchette et le couteau très fort dans la main, de peur qu’ils nous échappent. Cette force excessive se répand alors dans tout le bras, voir tout le corps et pourtant l’efficacité pour couper la viande n’est pas meilleure. En revanche, en utilisant la bonne gestuelle on peut couper la viande en étant très relâcher et en isolant les contractions aux seuls doigts qui tiennent les couverts. Notre inconnu va aussi vite comprendre l’intérêt d’avoir un couteau aiguisé plutôt que d’avoir beaucoup de force.

Cette personne venant d’une autre civilisation trouvera facilement par lui-même comment utiliser la fourchette pour amener le morceau de viande à la bouche mais aussi d’autres aliments, sauf s’il reste enfermé dans la première explication « la fourchette sert à couper la viande », il posera peut-être ses couverts et utilisera ses mains pour mettre la nourriture en bouche, ce qui est probablement la façon la plus naturelle qui soit d’exécuter cette opération pour une personne non initiée.

A force d’utiliser la fourchette notre étranger découvrira donc par lui-même de nouvelles fonction à cet outil. Plus son esprit est libre, plus il sera en mesure de trouver des usages de la fourchette, que ce soit à table ou ailleurs. En revanche, s’il reste enfermé par la première indication donnée au début de l’histoire, s’il en fait un dogme, il se fermera la porte à de fantastiques découvertes. Ainsi, même si le concepteur de la fourchette voulu que celle-ci ait un usage bien spécifique, ce qu’en font les utilisateurs peut aller bien au delà de la pensée du concepteur.

J’ai rencontré dans le monde du karaté des experts qui voulaient absolument utiliser la fourchette pour couper leur viande, n’y arrivant pas ils ont décidé qu’il fallait modifier la fourchette car elle ne remplissait pas sa fonction. Ils ont donc déclaré que le concepteur de la fourchette était dans l’erreur et malgré le fait que durant des décennies voir des siècles des gens avaient utilisé la fourchette, ils ne se sont jamais posé la question pourquoi confinaient-ils à l’utiliser ? Les indications que l’on ma données pour cet instrument étaient-elles complètent ? Étaient-elles erronées ? 

Nous avons été nombreux à avoir cette fourchette dans les mains et à chercher à l’utiliser bien maladroitement. Aujourd’hui, où en êtes-vous avec elle ? Continuez-vous toujours à vouloir couper la viande avec elle ?

Areski

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *