Se remettre en question

Résultat de recherche d'images pour "chemin choix"

La pratique des arts martiaux est aussi un cheminement dans la connaissance de soi. Cette démarche passe par des questionnements, des remises en question, aussi bien dans sa pratique que dans sa vie de manière générale. Les grands maitres ne sont pas arrivés à une haute maîtrise dans leur art parce qu’ils sont doués, c’est parce qu’ils savent douter, remettre en question leurs certitudes et travaillent quotidiennement à s’améliorer.

N’en déplaise aux rêveurs, il n’y a pas de secret pour maîtriser son art, si ce ne sont le travail, la constance, la réflexion et la remise en question et la conscience que rien n’est jamais acquis. Alors que leur entourage les voient au sommet de la montagne, le maître pense lui être au pied de celle-ci et en admire le sommet.

Se remettre en question est toujours une démarche difficile, elle ne flatte pas notre ego qui est mis à mal. Plus l’ego est fort, plus il est difficile de se remettre en question. Je me souviens d’un pratiquant qui est aujourd’hui un haut gradé de la fédération de karaté qui avait décidé de changer d’orientation dans sa pratique du karaté. Après avoir rencontré un de mes professeurs lors d’un stage, il avait opté pour une remise en question totale pour s’orienter vers une autre approche technique. Il enseignait déjà depuis plusieurs années à titre professionnel et avait une carrière de compétiteur, pourtant je le voyais tous les matins au dojo reprendre les bases, apprendre les katas et prendre conseil auprès de personnes qui pratiquaient le karaté depuis bien moins longtemps que lui. Je suis encore admiratif de cette démarche, de ce courage, de cette humilité. Ce pratiquant avait sut suivre la voix de son coeur pour évoluer.

Cette démarche de remise en cause est parfois choisie car on se rend compte que pour avancer vers notre idéal, ou tout simplement pour continuer à cheminer et ne pas stagner, il y a quelque chose à faire, à modifier, à infléchir. D’autres fois ce sont les événements extérieurs ou des personnes qui nous amènent à des prises de conscience. Ce qui nous arrive est-il vraiment un hasard ? Ou bien les événements se présentent-ils à nous comme des indicateurs, des stimulants, à l’image des koan (textes ou poèmes Zen permettant au disciple d’atteindre l’illumination) pour nous sortir d’un état qui ne nous profite pas ?

Il ne faudrait pas cependant confondre remise en question et manque de confiance en soi. Douter de soi et ne pas se faire confiance dans les difficultés n’est pas la bonne façon de se remettre en question. Réside donc ici une difficulté pour trouver le bon chemin et écouter la bonne voie. Quel est le bon choix ? C’est en apprenant à écouter notre coeur, notre être intérieur ou encore notre inconscient que nous pouvons trouver le bon chemin. Le bon chemin c’est celui qui nous remplit de joie, nous rend heureux.

Chaque instant de notre vie nous demande de faire des choix, certaines semblent plus importants que d’autres mais en réalité nous n’en savons rien. Chaque petit geste, chaque choix peut avoir des conséquences que nous ne pouvons prévoir, un peu comme l’effet papillon. Ce qui est donc important c’est de faire le choix qui nous semble juste et profitable et de ce dire que si l’on a fait ce choix c’est obligatoirement le bon car nous l’avons fait. En ce sens nous devons nous faire confiance, la difficulté étant de ne pas laisser l’ego dicter nos choix ou les remettre en question. Un proverbe dit que la première idée est la bonne, c’est probablement vrai, en effet la première idée est celle que notre inconscient nous susurre à l’oreille mais très rapidement notre esprit logique, cartésien et notre ego interfèrent et questionnent cette première pensée, nous somme alors perdus et ne savons plus quel choix faire… Alors écoutons notre voix intérieur, entraînons-nous à le faire, à y être sensible.

Nous faisons des choix quotidiennement, certains nous semblent important d’autre moins ou pas du tout. Pourtant ce sont toutes ces décisions qui éclairent nos pas sur notre chemin. Sans remise en question, sans choix, nous risquons de stagner et donc de ne jamais faire le voyage de notre vie. Changer des habitudes, qu’elles soient physiques ou mentales n’est jamais facile, pourtant cela est nécessaire à notre évolution, à notre bien-être et il est important de se faire confiance pour y arriver en tout sérénité.

Areski

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *