Bunkai, espace de liberté

Le kata est une forme codifiée, il convient de le répéter comme il a été appris. C’est pour cette raison qu’il est souvent perçu comme un enfermement, une limite à la liberté de mouvement.

Si la forme du kata est effectivement une structure qu’il convient de respecté, même si dans une recherche on peut se permettre de dévier de la partition, le travail des applications, que l’on appelle bunkai, est quant à lui un espace de liberté. Pourtant, beaucoup de pratiquants n’arrivent pas à franchir certaines barrières, des limites qui sont celles de leur esprit. Lire la suite

Vigilance dans le métro

021212_MF67pont-de-sevres1

Nouveau changement, je monte dans la rame du métro qui mène à Montparnasse Bienvenüe. Il est midi trente, il n’y a pas trop de monde. Le serpent mécanique se met en mouvement, gigote ses passagers dans tous les sens. Au bout de quelques stations une place se libère, je m’asseois. A ma droite se trouve une femme blonde, elle porte une jolie robe longue, rouge a motifs fleuris. L’homme qui se trouve devant moi, cheveux hirsute, barbe non rasée depuis… je ne sais combien de jours, se lève pour céder sa place à une vielle femme. Puis quelques temps plus tard, au gré de places qui se déplacent, l’homme s’assoit à nouveau mais cette fois-ci sur un siège qui est sur ma gauche, en face. Lire la suite

Comprendre les katas

Aujourd’hui s’est déroulé le dernier ATELIER KARATE de la saison sur le thème suivant : comprendre la codification des katas. Le thème est assez ambitieux et le traiter en 2h30 une gageure. La plupart des participants avait déjà lu mon livre « bunkai, l’art de décoder les katas » paru aux éditions budo, il n’était donc pas question pour moi d’en reprendre le contenu, notamment pour expliciter les clés d’analyse et les critères d’évaluation des bunkais.

Le but du stage était donc d’aller un peu plus loin que le contenu du livre en donnant des outils opérationnels que les participants pourront s’approprier et affiner ultérieurement. Lire la suite