La peur de gagner

En lisant le livre de Jacques Tapol, « KARATE et petits satoris » paru chez Les éditions du net, j’ai découvert une chose étonnante qui est « la peur de gagner ». Dans son livre Jacques Tapol partage avec le lecteur des expériences en combat dans des compétitions de haut niveau, et bien que les combattants soient tous aguerris, qu’ils aient tous des palmarès prestigieux, il leur arrive au moment de conclure, de porter le coup final qui fera basculer la victoire de leur côté, d’hésiter, ne pas oser et laisser la victoire leur échapper. Lire la suite

Changer un peu…

Vous connaissez la rengaine, métro, boulot, dodo. Nous avons tendance à faire toujours les même choses. Est-ce la nature humaine ou l’influence de notre société ? Je ne saurais dire. Nous vivons souvent dans un paradoxe, d’un côté on rêve de prouesses, des progrès, de changements dans notre vie, et d’un autre côté on se laisse endormir par le ronronnement de celle-ci. Voulez-vous changer quelque chose dans votre vie ? Voulez-vous faire une avancée significative dans un domaine qui vous tient à cœur ? Voulez-vous progresser dans votre pratique du karaté ou des arts martiaux ? Alors lisez la suite. Lire la suite

Technique oi-tsuki

OI-TSUKI – LE COUP DE POING EN POURSUITE

La technique oi-tsuki, qui signifie coup de poing en poursuite est aussi parfois appelée jun-tsuki. C’est un mouvement de base dans le karaté, le coup est direct en avançant sur un pas comme le montre la vidéo ci-dessus. Oi-tsuki est donc la combinaison d’un déplacement sur un pas, aussi appelé ayumi-ashi (déplacement en marchant) et du coup de poing fondamental, choku-zuki (coup de poing direct). Selon les écoles, les professeurs et surtout les circonstances, la synchronisation entre le déplacement et la frappe du membre supérieur peut différer. Mais globalement, la forme globale est la même et on retrouve ce mouvement dans toutes les écoles de karaté.
Lire la suite

Ces tensions qui nous trahissent

Résultat de recherche d'images pour "crispations"

En combat nous cherchons à surprendre l’adversaire, l’idéal étant que nos techniques lui soient invisibles. Pourtant un excès de volonté, de vouloir toucher, de vouloir aller vite, de mettre de la puissance, génère souvent des tensions qui sont des signaux alertant l’adversaire de nos intentions. Il est donc important de prendre conscience des tensions et crispations inutiles que l’on génère ainsi que de trouver une approche technique qui puisse rendre nos intentions et nos techniques pratiquement imperceptibles. Lire la suite