La vigilance

Afficher l'image d'origine

 La vigilance est un terme très utilisé dans les différents arts martiaux. C’est d’ailleurs un des critères d’évaluation lors des compétitions et des passages de grades, quelles que soient les épreuves. Selon le dictionnaire, voici une définition de la vigilance : « Concentration particulière qui vise à surveiller un individu ou son environnement, ainsi que ses changements pour détecter la moindre anomalie ; peut susciter de la méfiance ou de la prudence.« 
La vigilance est un état, par définition, on est dans cet état ou non. L’opposé de l’état de vigilance est le sommeil. L’attention est un synonyme du mot vigilance, sa qualité et son intensité peuvent varier. Un état ne se développe pas, on peut cependant le favoriser. En effet, soit on dort, soit on est éveillé. En revanche, on peut aider l’endormissement avec des lumières tamisées, en prenant un bain, etc. La vigilance est un état de conscience qui s’oppose à celui de sommeil.
En japonais le terme zanshin est utilisé pour décrire la vigilance dans les arts martiaux. Il est intéressant d’analyser l’écriture japonaise de ce terme car cela nous donne des indications intéressantes pour appréhender la notion de vigilance dans notre discipline.

Lire la suite

Leçon de japonais n°5

Afficher l'image d'origine

Les couleurs

Pour faire le lien avec l’article précédent sur la tenue d’entraînement, je vous invite à découvrir la façon d’exprimer les couleurs dans la langue japonaise. La couleur peut être un nom, ou bien un adjectif. Par exemple le noir se dit kuro くろ(écriture hiragana) 黒 (écriture en kanji). Si l’on utilise l’adjectif, pour dire qu’un objet est noir, on ajoute alors le son « i » à la fin pour former un adjectif kuroi, くろい、黒い. Le terme couleur se dit iro, 色, いろ. Lire la suite

Le karaté, un outil

Afficher l'image d'origine

Pour le grand public il y a le karaté, une pratique unique comme il existe le football, le tennis ou même le judo. Cependant, les pratiquants avertis savent qu’il y a une multitude de façon de pratiquer cette discipline. Il existe bien sûr les différentes écoles et styles mais aussi les pratiques orientées vers la santé, la self-défense, la compétition… Comment s’y retrouver parmi toutes ces approches d’un même art appelé karaté ? Lire la suite

KARATE et petits « satoris »

Karaté et petits « satoris »

Je suis heureux de vous présenter un livre écrit par un ami qui n’est pas moins que Jacques Tapol, champion du monde de karaté à Sydney en 1986. Il utilise son parcours vers le titre suprême pour nous parler de lui, mais surtout de nous. Jacques est un homme sensible, avec une très grande connaissance des arts martiaux, du karaté mais aussi de la culture japonaise. C’est quelqu’un d’éclectique qui s’intéresse à beaucoup de choses. Lire la suite

Génèse d’un kata

Afficher l'image d'origine

Du combat à la codification

Ce texte est un extrait du livre « BUNKAI, l’art de décoder les kata » budo éditions.

Comment les katas ont-ils été créés ? On peut envisager plusieurs hypothèses sur leurs origines. Comment en est-on arrivé à élaborer un système de défense encapsulé dans une suite de mouvements qui souvent nous semblent hermétiques…

On peut facilement imaginer qu’à l’origine, des hommes se sont entraînés pour trouver les meilleures façons de se défendre. Ils ont donc recherché et élaboré des techniques auxquelles ils s’entraînaient avec un partenaire. Une première étape de la codification fut de répertorier un certain panel d’attaques possibles, les plus courantes, et d’appliquer les techniques qui semblaient fonctionner pour se défendre. Ces techniques avaient certainement été testées dans des combats réels et une fois validées, elles ont été améliorées au gré des expériences. Pour pouvoir s’entraîner avec un partenaire, un certain nombre d’enchaînements ont été codifiés. Mais très rapidement, d’une part leur nombre augmentait et il était difficile de se souvenir de tout l’arsenal défensif accumulé, d’autre part comment faire pour réviser l’ensemble de ce corpus technique sans partenaire ?

Lire la suite