Attache-moi !

Les arts martiaux sont par définition les arts de la guerre. Ce que l’on pratique aujourd’hui, le karaté, le judo, l’aikido, le kendo, sont des arts guerriers désuets au regard de ce qu’est la guerre aujourd’hui et de l’armement utilisé. C’est pourquoi les arts martiaux japonais sont plutôt destinés aujourd’hui au développement personnel, à l’éducation physique et mentale, mais aussi au sport. Les arts martiaux peuvent aussi mener à des voies assez inattendues, en témoigne le passage du livre de Chantal Deltenre et Maximillien Dauber, « Japon Miscellanées », editions Pocket. Lire la suite

Apologie de la faiblesse

Maître Funakoshi aimait dire à ses jeunes étudiants karatékas qu’il leur fallait apprendre à être faible. C’était pour le maître une forme de provocation à l’égard de ces jeunes gens qui étaient venus apprendre le karaté dans le but de devenir forts. Il est vrai que lorsqu’on étudie l’art martial, on passe par une première phase où l’on a l’impression d’être fort. On a en effet apprit des techniques, on a renforcé le corps, on a trempé son tempérament au feu des combats. L’ego est valorisé et l’on est certain d’être devenu fort. Puis, après cette phase, vient celle de la prise de conscience. Il est indéniable que l’on a apprit beaucoup et que nos capacités physiques et techniques sont devenues importantes. Cependant, quand on prend conscience de ses défauts, de ses faiblesses, on s’aperçoit que les aspects négatifs sont bien plus importants que les points positifs. Avec cette conscience, on réalise que dans une confrontation nos chances de réussites sont très hasardeuses et qu’il n’est pas sûr que l’on soit en capacité de remporter une victoire tant on est loin de la vraie « réalisation ».
Finalement la remarque de maître Funakoshi peut éventuellement dire : « regarde tes faiblesses et tu sauras quel chemin emprunter pour les transformer positivement ou les éradiquer ». On peut mettre en relation maître Funakoshi avec le Taoïsme de Lao Tseu. Ce dernier écrit dans « Le livre de la voie et de la vertu » :

Lire la suite

Le bisou

Au début de ma carrière d’éducateur, j’ai eu la chance d’assister à un événement qui m’a marqué et qui aujourd’hui me donne matière à méditer. Le jeune qui fut l’un des acteurs de la scène que je vais vous décrire restera à jamais un de mes modèles, un de mes maîtres.
La scène se passe dans un établissement qui reçoit des jeunes âgés de 16 à 21 ans. Certains d’entre eux sont des délinquants, d’autres sont des jeunes qu’on appelle « en danger », ils sont suivis par le juge des enfants parce que leurs conditions nuisibles de vie peuvent leur être nuisible. La vie quotidienne de ce centre est orientée vers la découverte ou l’apprentissage d’un métier. Les adolescents y viennent durant la journée et puis le soir retournent chez eux ou bien dans le foyer dans lequel ils sont placés.
Lire la suite

Les sumos font pleurer les enfants

Voici un texte écrit pendant un séjour à Fukuoka dans le sud du Japon en juillet 2013.

Je suis arrivé à Fukuoka il y a quelques jours. C’est une ville qui se situe au sud du Japon sur l’île de kyûshû. Depuis ce jour, pour me rendre à la gare, je traverse un temple shinto, situé dans le quartier de Sumiyoshi. A chacune de mes visites le temple est calme et toujours bien entretenu. D’ailleurs chaque matin je croise une personne, probablement un prêtre, qui nettoie le sol avec un râteau fait de lamelles de bambou. En fonction de l’heure de mon passage, cette personne est plus ou moins avancée dans son travail. Ce qui m’impressionne c’est la surface qu’il y a à couvrir, et pourtant chaque matin, même le week-end, il s’adonne à cet entretien du temple. Lire la suite

karate-france est de retour

portrait2_leger

Le site karate-france a été victime d’attaques et piraté, c’est pourquoi son contenu n’était plus consultable. Cette mésaventure m’offre donc l’opportunité de donner une nouvelle naissance à mon site.
Vous remarquerez que le contenu est minimaliste et s’appuie principalement sur les posts du blog.
Je souhaite continuer à partager mes expériences, mes recherches, mes réflexions avec ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux arts martiaux, à la culture japonaise, au développement personnel.
Alors bienvenue sur karate-france et j’espère que vous trouverez plaisir à lire mes articles.
Merci pour l’intérêt que vous portez à ce site.

Areski