Leçon de japonais n°6

Uke désigne-t-il une parade ?

Le terme uke est très utilisé dans le lexique du karaté notamment dans des techniques telles que gedan uke, uchi uke, soto uke, age uke, shuto uke... Ces techniques sont parfois appelées parades, mais elles ont en général un champ d’utilisation beaucoup plus large : attaque, luxation, projection, parade et riposte simultanée, etc. Uke est aussi un terme utilisé pour désigner le rôle du pratiquant dans les assauts conventionnels, en opposition à tori. Lire la suite

Leçon de japonais n°5

Afficher l'image d'origine

Les couleurs

Pour faire le lien avec l’article précédent sur la tenue d’entraînement, je vous invite à découvrir la façon d’exprimer les couleurs dans la langue japonaise. La couleur peut être un nom, ou bien un adjectif. Par exemple le noir se dit kuro くろ(écriture hiragana) 黒 (écriture en kanji). Si l’on utilise l’adjectif, pour dire qu’un objet est noir, on ajoute alors le son « i » à la fin pour former un adjectif kuroi, くろい、黒い. Le terme couleur se dit iro, 色, いろ. Lire la suite

Leçon de japonais n° 4

Afficher l'image d'origine

la tenue – gi

Dans cet article nous allons parler des tenues d’entraînement. En France nous avons coutume d’appeler la tenue de karaté, de judo ou d’aikido, un kimono. Le terme kimono désigne en fait un vêtement ordinaire, mais surtout de style japonais. Les idéogrammes de kimono sont 着物 et l’écriture en hiragana きもの(voir leçon n°2). Le premier idéogramme de kimono 着 (ki), signifie porter ou enfiler un vêtement. Le deuxième idéogramme 物 (mono) représente un objet. Ainsi, 着物 kimono, représente l’objet que l’on revêt, que l’on enfile, soit un vêtement. Lire la suite

Leçon de japonais n°3

Afficher l'image d'origine

LA VOIE – DÔ  道

Dans les deux premiers articles nous avons abordé la prononciation et l’écriture de la langue japonaise. Pour ne pas décourager le lecteur, j’aborderai les points plus techniques concernant la constitution d’une phrase en japonais dans des articles ultérieurs. Le but de ces leçons n’étant pas de vous apprendre le japonais mais de vous donner des éléments de compréhension pour mieux appréhender les mots que vous connaissez dans la pratique du karaté. C’est pourquoi cette fois-ci, dans le cadre de cette initiation, j’ai choisi un terme qui vous est familier si vous pratiquez les arts martiaux, que ce soit le jûdô, karatedô, aikidô, kendô, etc. Toutes ces disciplines se terminent par le même son , c’est le sujet de cet article. Lire la suite

YAKUZA

Afficher l'image d'origine

Les yakuzas font partie de l’histoire de la structure sociale  du Japon. On ne connaît pas très bien l’origine de cette mafia, quoiqu’il existe plusieurs hypothèses à ce sujet. Cependant, on arrive à identifier le développement des différents clans de yakuzas au début de l’ère Meiji (1968). Les yakuzas sont des gangsters très entraînés, et très renommés pour leurs tatouages, leurs limousines rutilantes et assez souvent l’absence de la première phalange de leur petit doigt, ce qui est un signe distinctif. Les groupes de yakuzas, les clans, ne sont pas des sociétés secrètes, ces membres du crime organisé vivent de manière tout à fait ouverte et publique. Lire la suite

aikido – judo – karaté

Résultat de recherche d'images pour "aikido"  Résultat de recherche d'images pour "judo" Résultat de recherche d'images pour "karaté"

Le karaté, le judo, l’aikido, pour ne citer que quelques arts martiaux japonais sont, dans la version que l’on connait assez récents, environ une centaine d’années. Toutes ces disciplines ont pour origine des méthodes de combat qui sont bien sûr plus anciennes. Le judo et le karaté sont devenus en partie des sports grâce aux compétitions tandis que l’aikido reste globalement en marge de cette approche, même s’il existe des tentatives dans ce sens. Lire la suite

Leçon de japonais n°1

Résultat de recherche d'images pour "prononciation japonaise"

La prononciation

Beaucoup de pratiquants de karaté sont perdus avec la terminologie japonaise. Ils ne savent pas comment prononcer le nom des techniques ou des katas et la signification des mots utilisés est obscure voir inconnue. Les arts martiaux sont une porte d’entrée dans la culture japonaise et sa langue pour peu qu’on s’y intéresse. Il n’est bien sûr pas indispensable de passer par ce cheminement de découverte culturelle et linguistique, voire historique, pour bien pratiquer le karaté. Cependant, pour les curieux qui aiment ouvrir des portes et voir ce qui s’y trouve derrière, ces connaissances peuvent les aider à mieux apprécier leur discipline et la comprendre tout en s’enrichissant. Lire la suite

Arrêter la violence

 Les idéogrammes qui figurent sur la photo ci-dessus se lisent « budô », terme qui est souvent traduit par « arts martiaux » ou « voie du guerrier ». Le premier idéogramme qui se prononce bu ou mu, signifie la chose militaire ou la bravoure. Le second idéogramme représente le chemin, la voie, il se lit dô ou michi. C’est l’idéogramme utilisé pour écrire karate-do, aikido, judo, kendo, etc. C’est le même terme dô qui a été accolé au nom des différents arts martiaux, alors qu’ils étaient des « jutsu », des techniques de guerre, quand ils ont mutés pour devenir des arts de la paix et des outils de développement personnel.

Lire la suite

Attache-moi !

Les arts martiaux sont par définition les arts de la guerre. Ce que l’on pratique aujourd’hui, le karaté, le judo, l’aikido, le kendo, sont des arts guerriers désuets au regard de ce qu’est la guerre aujourd’hui et de l’armement utilisé. C’est pourquoi les arts martiaux japonais sont plutôt destinés aujourd’hui au développement personnel, à l’éducation physique et mentale, mais aussi au sport. Les arts martiaux peuvent aussi mener à des voies assez inattendues, en témoigne le passage du livre de Chantal Deltenre et Maximillien Dauber, « Japon Miscellanées », editions Pocket. Lire la suite