Progresser en enseignant

fantasme rentrée professeur

Quand j’ai commencé à enseigner dans un club, bien qu’ayant déjà une dizaine d’années de pratiques derrière moi, je craignais de ne plus progresser en me consacrant aux autres. C’est pourquoi je tenais à poursuivre mon parcours d’élève auprès de mes professeurs et j’organisais mon emploi du temps pour continuer mon entraînement personnel. Je n’imaginais pas alors que l’enseignement allait devenir un tremplin dans ma progression en tant que pratiquant et en tant que personne. Lire la suite

Combattre sans peur

Gladiateurs dans l'amphithéâtre (arènes)

Peut-on combattre sans peur ? La peur est souvent un obstacle pour progresser, notamment en combat. Nous avons évidemment peur de recevoir des coups mais aussi d’en donner, de faire mal. La peur entrave nos actions, parfois nous paralyse et nous devenons tout d’un coup maladroit, incapable de bouger correctement.

Pourtant tout le monde a peur et il est n’est pas possible de se débarrasser de celle-ci. Nous avons tous peur mais à des degrés différents. La peur est un signal naturel pour nous protéger du danger, elle n’est donc pas notre ennemie mais notre alliée. Il convient donc plutôt de l’apprivoiser plutôt que de la combattre. Alors comment faire ? Lire la suite

Standardisation et illusion

Optical Illusion Abstract

Nous avons déjà traité de la segmentation des arts martiaux en catégories qui satisfont les exigences de l’univers de la compétition, discernant ainsi les pratiques pieds poings, du corps à corps, des luxations, etc. Bien sûr chacune de ces catégories se subdivisent en sous catégories puis se ramifient de manière plus où moins importante en différentes écoles.

Ainsi, dans les pied poing, il y a différentes boxes, le kung-fu, le taekwondo, le karaté, pour n’en citer que quelques disciplines. Puis dans le karaté, par exemple, il y a différentes écoles : shotokan, wado-ryu, goju-ryu, shito-ryu, etc. Et enfin dans chacune de ces écoles il y a différents courants, par exemple en shotokan il y a les tendances Kase, JKA, JKS, Kanazawa, Nishiyama, Oshima, etc.. Comme vous pouvez le constater par ces appellations, ces tendances sont associées à l’expérience et la vision du karaté d’un maitre, d’un expert. Nous pouvons donc bien sûr aller encore plus loin dans ce fractionnement car chaque enseignant apporte sa touche personnelle à la forme qu’il enseigne et il en est de même pour les élèves. Lire la suite

L’individu avant tout !

Maçon à Quebec poseur de brique Maçonnerie Boréal

Il m’est arrivé maintes fois d’entendre des pratiquants ou ex-pratiquants parler du karaté et de me demander s’il s’agissait du même karaté dont je fais l’expérience quotidiennement tellement leur univers me paraissait lointain.

Le ressentit que chacun a de sa pratique est bien évidemment très subjectif puisqu’il s’agit d’une expérience personnelle, il est donc tout à fait compréhensible qu’avec le même entraînement, les mêmes techniques, les mêmes expériences, chaque individu en tirera des impressions personnelles très différentes. Lire la suite

D’abord ne pas nuire

Résultat de recherche d'images pour "primum non nocere"

On attribue souvent à Hippocrate le père de la médecine moderne, la maxime disant que la première obligation d’un médecin à l’égard d’un patient est de ne pas lui nuire, « primum non nocere » en latin. Ce qui veut dire que le médecin doit considérer, avant toute intervention ou préconisation, si l’action préconisée n’est pas dangereuse, si le risque est contrôlé ou mesurable afin de ne pas empirer l’état du patient. Je pense qu’il en est de même dans les arts martiaux, avant d’apprendre à se défendre, la pratique ne doit pas nuire à l’individu, elle ne doit pas être destructrice. Lire la suite

Se libérer de l’ego

Résultat de recherche d'images pour "ego"

Le travail sur l’ego est un aspect important des arts martiaux et cette dimension me semble incontournable lorsqu’on aborde les arts martiaux comme moyen de développement personnel. Cette dimension a souvent été évoqué dans de précédents artciles, il me semblait important d’écrire plus longuement à ce sujet.

Toutes les pratiques martiales japonaises ont été influencées par le bouddhisme zen qui n’est pas une religion dans le sens où il ne s’agit pas de croire en une divinité supérieure, mais une proposition de cheminement spirituel pour se libérer de l’ego, condition indispensable pour accéder à sa vraie dimension dans l’univers et vivre l’essentiel sans attachement inutile, superflu. Lire la suite

La forme de l’eau

Résultat de recherche d'images pour "eau"

Une équipe de scientifiques vivant dans une autre galaxie découvre qu’il y a de l’eau sur terre. C’est un élément inconnu sur leur planète, aussi sont-ils assez curieux de découvrir ce qu’est l’eau. C’est pourquoi trois équipes sont envoyées sur terre pour faire des analyses. Lire la suite

Se remettre en question

Résultat de recherche d'images pour "chemin choix"

La pratique des arts martiaux est aussi un cheminement dans la connaissance de soi. Cette démarche passe par des questionnements, des remises en question, aussi bien dans sa pratique que dans sa vie de manière générale. Les grands maitres ne sont pas arrivés à une haute maîtrise dans leur art parce qu’ils sont doués, c’est parce qu’ils savent douter, remettre en question leurs certitudes et travaillent quotidiennement à s’améliorer. Lire la suite

Souvenez-vous de vos sensations

Vous souvenez-vous de la première fois où vous avez réussi à faire du vélo, sans les petites roues stabilisatrices ? Peut-être pas mais si aujourd’hui vous êtes encore en mesure de faire du vélo c’est que vous avez mémorisé la sensation qui consiste à maintenir le bicycle en équilibre sur deux roues. Cet équilibre est une capacité très fine qui met en oeuvre un très grand nombre de paramètres, qui fait appel à plusieurs sens. Nous ne sommes pas en mesure d’expliquer rationnellement comment on réussit une telle prouesse et pourtant, il suffit de l’avoir ressenti une fois et d’avoir mémorisé cette sensation pour la reproduire jusqu’à la fin de notre vie. N’est-ce pas formidable ? Lire la suite

Le bras de fer

over-the-top-le-bras-de-ii01-g

Quand on réalise un exercice conventionnel, il arrive que l’on perde de vue l’objectif principal de celui-ci est souvent notre ego nous amène à une recherche d’opposition pour exprimer qu’il existe, qu’il est là et qu’il est bien sûr le plus fort. On s’écarte alors de la recherche proposée initialement par l’exercice pour en faire un autre.

Prenons un exemple pour illustrer le propos. Deux partenaires, A et B, font un assaut conventionnel, ippon-gumite. A attaque avec un coup de poing en poursuite au niveau du visage, oi-zuki jôdan, B dévie l’attaque avec le mouvement chûdan soto-ude-uke, comme l’illustre le dessin ci-contre.

  Lire la suite