Changer un peu…

Vous connaissez la rengaine, métro, boulot, dodo. Nous avons tendance à faire toujours les même choses. Est-ce la nature humaine ou l’influence de notre société ? Je ne saurais dire. Nous vivons souvent dans un paradoxe, d’un côté on rêve de prouesses, des progrès, de changements dans notre vie, et d’un autre côté on se laisse endormir par le ronronnement de celle-ci. Voulez-vous changer quelque chose dans votre vie ? Voulez-vous faire une avancée significative dans un domaine qui vous tient à cœur ? Voulez-vous progresser dans votre pratique du karaté ou des arts martiaux ? Alors lisez la suite. Lire la suite

Sortir du cadre

think-out-of-the-box-p27

La pratique du karaté s’est modernisée et sous l’influence de différents paramètres que sont la compétition, mais aussi la volonté de se démarquer d’autres disciplines, tout en cultivant une forme d’isolationnisme et une pratique que je nommerai de consanguine, notre art s’est enkysté sous l’effet d’une standardisation. Le résultat c’est que notre discipline est en perte d’identité, ou du moins l’identité sous laquelle elle est connue aujourd’hui séduit de moins en moins de personnes. De pseudos nouvelles approches sont donc aujourd’hui proposées mais ces offres ne font que morceler encore plus ce qui était devenu fragile, créant encore plus de confusion chez le potentiel futur pratiquant. Lire la suite

Contrôler sa propre violence

Le premier symbole qui constitue le terme budô 武道contient lui-même de deux composants, l’un représentant la lance et l’autre le fait d’arrêter. Alors que nous traduisons souvent le terme budô par arts martiaux, car il s’agit bien des arts guerriers d’autrefois, une signification plus profonde, plus philosophique correspond au fait de stopper la violence. Cette violence peut être exogène, elle vient de l’extérieur, c’est l’ennemi qui attaque. Elle peut aussi être endogène, elle vient alors de l’intérieur, c’est la nôtre. Lire la suite

Le partenaire d’entraînement

Dans les démonstrations publiques ou même au dojo, c’est celui qui fait l’action qui est mis en lumière, c’est celui qui à le beau rôle. Cependant, ce qu’il démontre n’aurait pas autant d’éclat si le partenaire n’était pas à la hauteur. Nous allons donc nous pencher dans cet article sur le rôle du partenaire qui est essentiel pour la progression. Lire la suite

Tirez le meilleur profit de l’entraînement

5 conseils pour demeurer motivé à l'entraînement

S’entraîner régulièrement c’est bien, c’est même très bien, mais ne vous êtes vous jamais posé la question suivante « comment puis-je rendre plus efficace mes entraînements ? ». Pour progresser plus rapidement, je vous propose dans cet article douze conseils sur lesquels vous appuyer pour optimiser vos efforts à l’entraînement. Lire la suite

Vaincre sans combattre

J’ai envie de partager une expérience personnelle qui peut amener à réflexion sur la façon d’agir face à des provocations qui pourraient conduire à des violences. Loin de moi l’idée de me poser en exemple, et j’espère en écrivant ces lignes ne pas trop exacerber mon ego, mais plutôt que d’épiloguer de manière théorique sur le contrôle de soi ou la non-violence, vous faire part d’une situation concrète me semble plus intéressant.  Lire la suite

Kôan

Vous avez probablement déjà entendu parlé des kôan, ces petites phrases qui sont sensées aider un disciple de bouddhisme zen à s’éveiller.

Tout d’abord un peu d’histoire. Le zen est la version japonaise de la tradition Chan qui vient de Chine. Le bouddhisme Chan s’est développé durant le VIIème et VIIIème siècle et grâce à son succès, cette école a supplanté les autres. Dans le bouddhisme Chan, les moines ont compilé des entretiens entre moines ainsi que des petites histoires connues sous le nom de gongan dont la prononciation japonaise est kôan. Pour les chinois, le gongan exprime l’éveil. Lire la suite

Le coup qui tue

Au début de la diffusion du karaté à travers le monde au milieu du XXème siècle, cet art martial avait une réputation de dangerosité mortelle. On disait qu’un karatéka pouvait tuer une personne d’un seul coup et qu’il devait se déclarer au commissariat car ses mains et ses pieds étaient des armes mortelles comme peuvent l’être les armes blanches, un mythe était né.

Cette idée que le karaté est un art dangereux vient probablement de l’expression ikken hissatsu 一拳必殺 qui signifie « tuer à coup sûr d’un seul coup ». Bien que cela puisse paraître anodin pour certains, cette expression a eu une influence importante sur le développement du karaté et la façon de le pratiquer encore aujourd’hui. Lire la suite

La blessure… Une opportunité pour progresser !

Un jour ou l’autre nous pouvons être blessé ou malade. Cette situation peut être temporaire ou chronique. Dans les deux cas, beaucoup de médecins vous interdiront de faire du sport, surtout du karaté. Un ami orthopédiste qui pratique le karaté m’a dit un jour « j’interdis rarement à un karatéka chevronné et assidu de s’entraîner, car je sais qu’il ne le fera pas. En revanche je lui prodigue des conseils pour adapter son entraînement, je lui dis ce qu’il peut faire et surtout ce qu’il ne doit pas faire… ». Lire la suite

Se tourner vers l’intérieur

rc3a9unification-de-tous-les-c2ab-moi-c2bb

Dans la pratique du karaté, nous devons gérer à la fois ce qui nous est extérieur, le partenaire ou l’adversaire, mais aussi ce qui est en nous, nos émotions, tensions, pensées, etc. Ce que nous ressentions peut être un frein à nos actions si cette vie intérieur nous submerge et nous entrave, mais peut tout aussi bien être un avantage pour anticiper les évènements ou les gérer avec calme, sérénité. Malheureusement nous nous entraînons principalement sur l’aspect visible, la dimension extérieure. Je vous invite à explorer la dimension intérieure pour équilibrer votre pratique, mais aussi pour enrichir votre connaissance de vous-même et mettre plus de qualité dans votre présence au quotidien. Lire la suite