Le coup de pied oublié

Il est un coup de pied que vous connaissez bien-sûr mais que vous ne pratiquez probablement pas en dehors des katas. Dans ces derniers il est toujours exécuté avec la jambe droite, parfois-même en sautant. A l’origine il y avait peu de coups de pied dans l’Okinawate, ancêtre du karaté. Le coups de pied de face mae-geri, les fumikomi et fumikiri se faisaient au niveau des côtes ou plus bas. Les techniques plus spectaculaires que nous pratiquons quotidiennement dans nos dojos, tels que mawashi-geri (coup de pied circulaire), sokuto-geri ou yoko-geri (coup de pied latéral avec le tranchant externe du pied), ont fait leur apparition probablement au début du XXème siécle. Lire la suite

Ne reculez pas !

Résultat de recherche d'images pour "gohon kumite karate"

Il existe beaucoup d’exercices préparatoires pour le combat en karaté, ils sont parfois différents en fonction des écoles. Parmi ceux-ci il y a les assauts conventionnels, yakusoku-gumite. Vous connaissez probablement ces exercices dont les noms sont kihon-ippon-gumite, ippon-gumite, sanbon-gumite, gohon-gumite. Ces exercices se font beaucoup en reculant, notamment les deux derniers qui consistent à faire plusieurs pas en reculant sur plusieurs attaques. Le problème c’est que ces exercices ne préparent aucunement au combat et risquent à mon avis d’ancrer chez le pratiquant de mauvais réflexes qui peuvent être fatals dans une réelle confrontation. Lire la suite

Se défendre contre les saisies

Beaucoup de pratiquants abordent la pratique du karaté comme si le combat ne pouvait se faire qu’à partir d’une grande distance. Si l’on parle de karaté de compétition, il est vrai qu’en fonction des règles, les combattants se tiennent à une certaine distance, souvent longue, pour éviter d’être touché, ce qui donnerait des points à l’adversaire. Mais cette situation se rencontre rarement dans les affrontements réels. Lire la suite

Souvenez-vous de vos sensations

Vous souvenez-vous de la première fois où vous avez réussi à faire du vélo, sans les petites roues stabilisatrices ? Peut-être pas mais si aujourd’hui vous êtes encore en mesure de faire du vélo c’est que vous avez mémorisé la sensation qui consiste à maintenir le bicycle en équilibre sur deux roues. Cet équilibre est une capacité très fine qui met en oeuvre un très grand nombre de paramètres, qui fait appel à plusieurs sens. Nous ne sommes pas en mesure d’expliquer rationnellement comment on réussit une telle prouesse et pourtant, il suffit de l’avoir ressenti une fois et d’avoir mémorisé cette sensation pour la reproduire jusqu’à la fin de notre vie. N’est-ce pas formidable ? Lire la suite

Améliorer ses coups de pied – partie 2

WKF Kumite Champion Rafael Aghayev

Dans la première partie consacré à cet article sur les coups de pied, nous avons vu plusieurs facteurs qui peuvent être des leviers sur lesquels s’appuyer pour améliorer les coups de pied. Je vous les rappelle :

  • l’équilibre
  • la dextérité
  • la souplesse
  • le renforcement musculaire
  • la gestion des tensions

Nous avons déjà traité l’équilibre et nous allons donc aborder les autres facteurs. Lire la suite

Améliorer ses coups de pied – partie 1

Yoko géré avec Pierre Blot

Les techniques de jambes sont une des particularité du karaté. On les trouve aussi dans d’autres disciplines cousines tels que le taekwondo, le kung-fu, le viet-vo-dao, etc. Pour les arts martiaux japonais, les techniques de frappe avec les jambes se trouvent aussi dans de nombreuses écoles classiques, cependant, on peut constater qu’en karaté ces techniques sont très présentes et se sont beaucoup développées depuis le début du XXème siècle, lorsque le karaté s’est répandu en dehors d’Okinawa pour toucher en premier lieu le Japon puis le reste du monde.

Les techniques de jambe ont tendance à fasciner le public car elles peuvent être spectaculaires. Il faut cependant bien faire la différence entre une recherche esthétique, voire spectaculaire, comme on peut le voir au cinéma ou lors des galas d’arts martiaux, et la recherche d’une efficacité en combat de self-défense. Lire la suite

Le coup de pied circulaire

 

Le coup de pied circulaire est appelé mawashi-geri en japonais, il s’écrit avec deux idéogrammes, le premier 回し qui se lit ici mawashi, signifie tourner, être en rotation. Le deuxième idéogramme est 蹴り qui se lit ici keri, il vient du verbe keru qui veut dire frapper du pied, donner un coup de pied. Ainsi, le terme 回し蹴り mawashi-geri désigne le coup de pied circulaire. Lire la suite

Technique oi-tsuki

OI-TSUKI – LE COUP DE POING EN POURSUITE

La technique oi-tsuki, qui signifie coup de poing en poursuite est aussi parfois appelée jun-tsuki. C’est un mouvement de base dans le karaté, le coup est direct en avançant sur un pas comme le montre la vidéo ci-dessus. Oi-tsuki est donc la combinaison d’un déplacement sur un pas, aussi appelé ayumi-ashi (déplacement en marchant) et du coup de poing fondamental, choku-zuki (coup de poing direct). Selon les écoles, les professeurs et surtout les circonstances, la synchronisation entre le déplacement et la frappe du membre supérieur peut différer. Mais globalement, la forme globale est la même et on retrouve ce mouvement dans toutes les écoles de karaté.
Lire la suite

Ces tensions qui nous trahissent

Résultat de recherche d'images pour "crispations"

En combat nous cherchons à surprendre l’adversaire, l’idéal étant que nos techniques lui soient invisibles. Pourtant un excès de volonté, de vouloir toucher, de vouloir aller vite, de mettre de la puissance, génère souvent des tensions qui sont des signaux alertant l’adversaire de nos intentions. Il est donc important de prendre conscience des tensions et crispations inutiles que l’on génère ainsi que de trouver une approche technique qui puisse rendre nos intentions et nos techniques pratiquement imperceptibles. Lire la suite

Cet été, révisez vos katas !

25

L’été arrive et les clubs ferment leurs portes en cette fin de saison. Peut être aurez-vous la chance de participer à quelques stages pour vous perfectionner et ne pas rester inactif durant la période estivale. Si vous ne faîtes rien, vous allez probablement avoir une coupure de plus de deux mois. C’est énorme, surtout lorsque l’on sait que les capacités physiques déclinent rapidement à partir de deux semaines d’arrêt. Il est dommage de s’être entraîné pendant dix mois pour s’arrêter deux mois et revenir, en terme de condition physique, au point de départ. Je vous encourage donc à maintenir votre condition physique, et cela peut se faire en pratiquant d’autres activités physiques ou sportives. Lire la suite